ACCUEIL

Une immense serre tropicale … dans le nord de la France, un non-sens absolu !

Tropicalia, cet énorme projet touristique n’a d’autre but que la recherche de profits. La prétention de vouloir protéger des espèces des régions tropicales en voie de disparition ne saurait faire illusion. Protégeons déjà la biodiversité là où nous vivons.

• Ce projet, c’est la disparition de plus de 9 hectares de terres agricoles. L’artificialisation des terres agricoles est l’une des causes principales de la perte de notre biodiversité, inutile d’en rajouter pour le profit de quelques-uns. Et ce d’autant plus que les surfaces artificialisées du Pas de Calais atteignent déjà 15% contre 10 % au niveau national et que l’occupation du sol dans ce même département fait apparaître la très faible part des zones naturelles, environ 12% contre 38% en moyenne en France.

• Ce projet, c’est encore l’accroissement d’un trafic routier local déjà bien surchargé en raison de la proximité immédiate des plages de la Côte d’Opale, c’est 500 000 visiteurs prévus chaque année, un parking de 630 places (+ 378 places « potentielles ») et un ballet incessant de camions pour la maintenance de l’ensemble.

• Ce projet, c’est maintenir en permanence un immense volume à 28° dans le Nord de la France. Une aberration, quelques soient les prouesses techniques, alors que le réchauffement climatique nous menace.

• Ce projet, c’est un immense dôme de 20 000 m², pouvant avoir un impact lumineux matin et soir en saison hivernale, et qui entrainera une inévitable pollution visuelle même s’il est partiellement enterré. L’étude d’impact de ce projet est d’ailleurs globalement très lacunaire de l’aveu même de l’Autorité Environnementale des Hauts de France et ce dans une région à forts enjeux environnementaux (Zones NATURA 2000, ZNIEFF, …).

• Ce projet, c’est « exposer » hors de leurs milieux naturels des animaux et des végétaux exotiques avec le risque d’une future et délétère dispersion d’espèces exotiques dans nos milieux, protégés ou non. Le maintien en captivité d’oiseaux, de papillons, de reptiles, de poissons,  .. est-il en phase avec la préoccupation de plus en plus marquée et légitime de notre population envers le respect des animaux ? La protection d’espèces tropicales en danger n’a de chances d’aboutir que sous les tropiques.

Pour ces raisons, d’ailleurs non exhaustives, nous dénonçons ce projet inutile, nuisible et imposé. La prometteuse innovation technique dite « Terraotherm » (récupération et stockage de la chaleur produite par la serre) pourra sans nul doute trouver ailleurs une application plus respectueuse du vivant.  La promesse de 50 emplois pérennes ne saurait être un argument valable, les 54,2 millions d’euros prévus pour cet investissement pouvant être, sans difficultés, utilisés de manière bien plus rentable en termes d’emplois.  Ce projet, la plus vaste serre tropicale au monde d’après les promoteurs, est un non-sens absolu qui ne doit pas voir le jour !

Nous regrettons l’absence d’information et de concertation de la population qui fait prospérer la rumeur d’une absence d’opposition à ce projet :

-une enquête publique portant sur une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC du Champ Gretz) ne saurait suffire, le projet Tropicalia étant noyé dans un ensemble bien trop vaste !

-pas davantage ne saurait suffire la consultation publique portant sur le seul permis de construire et ne concernant que deux villages (Verton et Rang-du-Fliers).

Nous, associations et particuliers, demandons donc l’abandon pur et simple de ce projet 

Notre pétition sur Cyberacteurs !

Share