Intervention de la MAS de St-Omer

Intervention de la MAS de St-Omer

– A-t-on vraiment besoin de perdre encore un champ ? – De toute façon les agriculteurs se suicident et faire importer revient moins cher alors rien à foutre. – A-t-on vraiment besoin de milliers de papillons ?

– Cela fera de nous le premier monopole de papillons du territoire ! – A-t-on vraiment besoin de marcher en rond pendant 1km ?

– Ça a bien marché avec 70 millions de cons pendant six mois, alors autant les faire payer pour tourner en rond, ça nous fera justement des ronds justement ! – A-t-on vraiment besoin d’une « technologie double dôme permettant une isolation » ? – De toute façon ces cons de pauvres ne pourront jamais isoler leurs baraques, même à 1€, ces prolos qui coulent la France, on va leur montrer ce que c’est que la technologie parisienne dans leurs campagnes médiocres !

– A-t-on vraiment besoin d’un énième catastrophique Nausicaa version terrestre ?

– Ça va, c’est simplement un investissement de base de 50 millions d’euros pour des rendements privés qui seront fructifiés et pour nous ! Le tourisme marche : ces cons viendront voir des papillons pour des dizaines d’euros !

– On a bien vu ce que ça a donné avec le Louvre Lens ! Votre bourgeoisie intellectuelle et parisienne ne vous a ramené que des dettes, c’est une catastrophe économique, vous avez investi pour rien car tout le monde s’en fout ici ! En plus, personne ne peut se le payer !

– Si on veut, on peut. Votre père ne vous a-t-il pas bien élevé ? Moi je suis allé à l’école, ça justifie que je puisse voler ces terres, exploiter la nature à l’autre bout de la planète, la ramener dans des avions crasseux et chauffer 20’000m² à 30°C ! Trouvez-vous un boulot au lieu de venir vous plaindre ! Il y en a pleins la région !

– Région qui est la deuxième la plus pauvre de France ! L’ombre d’un emploi, c’est tout ce qui reste. C’est bien à cause de vous tout ça ! Vous avez délocalisé l’emploi de mes parents ! Vous avez fermé l’usine de textile de ma mère ! Vous avez fermé la verrerie de mon père ! Heureusement que mon grand-père a combattu pour les acquis sociaux, parce que sinon je n’aurai pas pu manger, alors ne me parle pas d’études !

– Arrêtez de vous plaindre ! On va redistribuer un peu de chaleur dans vos bâtiments autour, c’est bien ça que vous voulez ? De la redistribution de richesse ? Bien c’est de la richesse énergétique !

– Nous la chaleur on l’a déjà, même si elle n’est que dans nos cœurs, mais nous savons d’où nous venons et où nous allons ! Et nous n’irons pas dans un espace synthétique et confiné avec des animaux maltraités et enfermés pour faire du fric ! Une prison reste une prison, et votre prison tropicale ne sera qu’un Guantanamo pour la faune !

– Vous n’exagérez pas un peu ? Arrêtez de faire l’enfant, ça ne vous concerne pas enfin.

– Mon sang est dans ces terres : mes ancêtres se sont battus pour la protéger des envahisseurs de tous bords. Ma sueur est dans ces terres : mes ancêtres ont défrichés la terre et l’on cultivée. Je ne vous laisserai pas rayer tout ce qu’ils ont fait, tout ce qu’ils ont donné, pour que dalle ! Et au nom de tout ceux qui auraient bien besoin de tes 50 millions, au lieu d’acheter des papillons qui seraient bien mieux dans leurs forêts ! Au nom de ma classe, je suis prêt à me battre pour cette terre et vous ne passerez pas. ¡ No Pasarán, à las barricadas compañeros !

( “La Maison Associative Solidaire” a pour but la mise en œuvre de pratiques alimentaires collectives, participatives et alternatives qui favorisent le lien social et le développement de l’économie locale et solidaire, sur Saint-Omer et alentours.)

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.